Origines de la SEA


Débuts (octobre 1797-1814)

La Société d'Émulation d'Abbeville est fondée sous le Directoire, le 4 octobre 1797 (13 vendémiaire an VI). Les statuts de fondation de la Société d’émulation sont signés le 11 octobre 1797.  Parmi les membres fondateurs, citons :

- Eugène-François-André de Pioger(1750-1820), ancien maire.

- Jules Boucher (1757-1844) qui ne portera le nom de Boucher de Crèvecœur qu’à partir du jugement rendu le 8 avril 1836 qui officialise pour la famille le nom de Boucher de Crèvecoeur. Directeur des douanes, botaniste, membre correspondant de l’Institut, père de Jacques Boucher de Perthes, l’un des fondateurs de la préhistoire.

- Emmanuel Baillon (1744-1801), membre correspondant du Muséum, naturaliste. Nommé Conservateur des sciences le 23 septembre 1799 jusqu’à sa mort le23 décembre 1801.

- Jean-François-Nicolas Daullé (1752- ?), chirurgien qui a fait partie de la section des sciences.

- Paul-Augustin Gatte (1734-1801), parent de Nicolas Hecquet. Docteur en médecine à l’hôpital d’Abbeville, il assiste le chevalier de la Barre quand on lui appliqua la question, d’après F. C. Louandre, il lui abrége la torture en disant aux bourreaux que continuer entraînerait sa mort.

- Théodoric-Nilamon Lerminier (1770-1836), nommé secrétaire de la classe de littérature le 4 juillet 1799, puis de celle des sciences le 23 septembre de la même année jusqu’à son départ pour Paris six mois après. À Paris, il est successivement médecin de l'Hôtel-Dieu, médecin par quartier de Napoléon Ier (de ce fait il a participé aux campagnes d’Espagne et de Russie). Il fut ensuite médecin de l’hôpital de la Charité puis de l’école militaire de Saint-Cyr. Il est membre de l'Académie de médecine et chevalier de la Légion d’Honneur.

- Jean-Baptiste-Adrien Tillette de Mautort (1749-1835), dernier mayeur d’Abbeville sous l’Ancien Régime puis élu maire le 22 janvier 1790. Ancien capitaine d’artillerie. Chevalier de l'Ordre Royal et Militaire de St Louis.

- Laurent-Joseph Traullé (1758-1829), magistrat. Il s’est toute sa vie intéressé à l’archéologie, à l’épigraphie et à la numismatique.

 

L’avis favorable de l’administration municipale pour sa création est donné le 16 octobre et celui du ministère de la Justice le 27 décembre 1797. La première réunion publique se tient le 2 août 1798.

Dans ses débuts, la Société comporte deux classes : celle des sciences et des arts, et celle de littérature. La section scientifique est d’abord prépondérante, tant par le nombre de ses adhérents que par les publications mais la section littéraire n’est pas inactive pour autant et, en 1806, cette séparation disparaît.

Les procès-verbaux consultés par Armand Boucher de Crèvecœur prouvent que la Société d’émulation s’est réunie jusqu’au 3 novembre 1814.

Période d’éclipse et d’inactivité (fin 1814 - décembre 1828)

À partir de décembre 1814 jusqu’au 7 octobre 1820, le registre des procès-verbaux n’est plus tenu à jour. La Société ne disparaît cependant pas comme le prouvent l’indication de séances pour 1816 mentionnées dans la Feuille d’annonce de l’arrondissement d’Abbeville sous le titre « Mémoriaux », ainsi qu’un rapport de M. Daullé sur les travaux de la Société pendant l’année 1817 (document disparu).

Après cette période, le 7 octobre 1820 la Société essaie de retrouver un nouvel élan mais à partir du 30 mars 1822 elle n’est plus active.


Vous êtes ici : Conférences > Historique > Origines