vie de la société


Prochaine séance ordinaire

Prochaine conférence du mardi

Au Rex-Centre culturel à Abbeville

21 place Clemenceau

 


Mercredi 7 décembre 2022

à 14 heures 30

 

SOMME II, ancien baliseur de la baie de Somme, marqueur d’espace et passeur de temps

 par Mme Paule Porquet, invitée

Cliché © Coll. Association Somme II
Cliché © Coll. Association Somme II

 

SOMME II est né de la nécessaire conciliation entre l’activité des hommes et l’espièglerie de la baie de Somme. Il est le fruit de l’expérience et de la réflexion des gens de la baie qui connaissent la nature des éléments environnants et imaginent les remèdes pour les apprivoiser.

 

Construit en 1950 par les Chantiers AUROUX à Arcachon, SOMME II, baliseur à squelette métallique et coque en bois, a été conçu pour naviguer et s’échouer dans la baie de Somme.

 

Le baliseur SOMME II surnommé le « Tonnier » a, pendant 50 ans, inlassablement remplacé une soixantaine de bouées le long des chenaux de la baie à l’aide d’un puissant cabestan. A bord du baliseur, cinq marins ont facilité et sécurisé la navigation de centaines de bateaux de pêche, de commerce et de plaisance.

 

Désarmé en 1999 par l’administration des Phares et Balises, le vaillant SOMME II, unique et incomparable, intègre le patrimoine maritime français. Indissociable du paysage de la baie de Somme, le baliseur est présent dans tous les cœurs et les esprits qu’il a marqués pendant un demi-siècle de durs et loyaux services en qualité d’acteur et de témoin de l’activité maritime.

 

Depuis, SOMME II est devenu le témoin le plus représentatif et le plus émouvant de l’aventure humaine des gens de mer, qu’il a su guider pendant plusieurs générations au travers des pièges des chenaux pour la plus grande fierté de son équipage.

 

Désormais, son classement monument historique lui assure une véritable préservation en vue de sa transmission aux générations futures comme ambassadeur du patrimoine maritime de la baie de Somme. (PP)

Mardi 13 décembre 2022

à 18 heures 30

 

Legs de Claude Raimbourg au Musée Boucher-de-Perthes

 

par M. Claude Raimbourg, M. Patrick Absalon et M. Philippe Tillier

Les graveurs Claude Raimbourg et son épouse Anne-Marie Leclaire se sont installés pour leur retraite, il y a presque vingt ans, à Cayeux-sur-Mer. La retraite chez les artistes consiste le plus souvent à poursuivre sans relâche leur activité créatrice, et nos deux graveurs ne font pas exception. Expositions, enseignement et participation à la vie culturelle et artistique locale et parisienne se succèdent pour notre plus grand plaisir.

 

Claude Raimbourg a récemment donné au Musée Boucher-de-Perthes une centaine d’estampes et quelques dessins. Ces œuvres, représentatives de l’ensemble de sa production graphique, viennent enrichir et diversifier l’importante collection consacrée en majorité aux graveurs d’origine abbevilloise. Un don de cette importance méritait que son auteur fût mieux connu.

 

Le Musée Boucher-de-Perthes et la Société d’Émulation d’Abbeville ont demandé à Claude Raimbourg de se présenter à nous en acceptant de se prêter au jeu d’une interview menée par Patrick Absalon, directeur du musée, et par Philippe Tillier, membre titulaire de la Société d’Émulation. Claude Raimbourg est accompagné de son épouse et collaboratrice Anne-Marie Leclaire, graveuse et taille-doucière.

 

Issu d’une célèbre famille de saltimbanques, fils de l’acteur Lucien Raimbourg, cousin de Bourvil (André Raimbourg), immergé depuis l’enfance dans le milieu artistique parisien, devenu écrivain, peintre, graveur et imprimeur en taille-douce, Claude Raimbourg évoquera pour nous sa romanesque carrière. (PT)

 




Vous êtes ici : Vie de la Société