Paul Laperche, figure tutélaire de l’industrie du Vimeu

Paul Laperche, figure tutélaire de l’industrie du Vimeu / Jean-Mary Thomas
Paul Laperche, figure tutélaire de l’industrie du Vimeu / Jean-Mary Thomas

Paul LAPERCHE en 1919 - ©Photo Journal Le Miroir
Paul LAPERCHE en 1919 - ©Photo Journal Le Miroir

Conférence par Jean-Mary Thomas, mercredi 9 janvier 2019 à 14h30 au Rex-Centre culturel d'Abbeville

«  Messieurs, quel est l’objet de votre visite ? » C‘est par ces mots que le Maréchal Foch accueille les plénipotentiaires allemands le 8 novembre 1918 au matin dans le wagon de Rethondes. Investi par les Alliés pour mener les négociations de l’Armistice, Foch se montre intraitable avec les vaincus et quand l’un d’eux, le Comte Oberndorff, dit «  C’est cela, nous venons recevoir vos propositions » Foch, déconcertant, lui répond : « Je n’ai aucune proposition à faire ! »

 

Ces témoignages ont été recueillis par Paul Laperche, industriel à Escarbotin, que Foch impose comme seul interprète des négociations. Du 7 au 11 novembre Paul Laperche note dans un journal, presque minute par minute, tout ce qui se passe et se dit entre les deux délégations. Foch ayant interdit l’accès du wagon aux journalistes et aux photographes, ce précieux document est le seul à relater dans le détail les préparatifs de l’Armistice.

 

Le château de Belloy-sur-Mer où résidait Paul Laperche ayant brulé en novembre 1951, il a fallu un petit miracle pour que ce journal arrive jusqu’à nous pour le centenaire de l’Armistice.

 

Lors de la séance ordinaire de la Société d’Émulation d’Abbeville, le mercredi 9 janvier 2019 à 14h30, Jean-Mary Thomas, membre titulaire de la Société, auteur du livre Le journal inédit de l’Armistice 1914/1918, nous donnera de nombreux détails sur cet épisode et nous contera comment il a eu accès aux archives inédites de Paul Laperche.