L’actualité de Jacques Boucher de Perthes


Retour en images de la conférence


Lycée Boucher-de-Perthes - Mosaïque - Bâtiment B - Photo Jean-Jacques Becquet
Lycée Boucher-de-Perthes - Mosaïque - Bâtiment B - Photo Jean-Jacques Becquet

Conférence par les élèves de première du lycée Boucher-de-Perthes sous la conduite de M. Laurent Van Elslande.

Mercredi 4 avril 2018 à 18h30

 

Lorsqu’il s’est agi de prévoir une série de manifestations pour la commémoration du 150e anniversaire de la mort de Jacques Boucher de Perthes, il est naturellement venu à l’esprit du comité de pilotage de solliciter la participation du Lycée d’Abbeville. Le lycée porte en effet le nom de l’éminent personnage qui a illustré l’histoire d’Abbeville au XIXe siècle.

 

La Société d’Émulation s’est jointe au projet global et elle a proposé de consacrer à cette commémoration deux de ses séances ordinaires, celle d’avril 2018 et celle de décembre 2018. Pour la séance d’avril elle a invité le Lycée Boucher-de-Perthes et pour la séance de décembre elle a obtenu le concours du Musée Boucher-de-Perthes.

 

Les élèves d’une classe de première ont choisi la vie et l’œuvre de Jacques Boucher de Perthes comme thème de leurs travaux de recherche personnelle encadrée (TPE). Ils ont constitué des groupes de travail et ont choisi différents aspects de l’œuvre du savant. Ils ont reçu dans leur classe Mme Prisca Hazebrouck et M. Jean-Jacques Becquet, représentant la Société d’Émulation, et leur ont posé diverses questions. Guidés par deux professeurs, M. Sébastien Carolus, professeur de Sciences de la Vie et de la Terre, et M. Laurent Van Elslande, professeur de philosophie, ils ont entrepris d’étudier l’œuvre de Jacques Boucher de Perthes. Ils devaient soutenir leurs mémoires au printemps 2018.

 

Nous avons convenu avec eux qu’ils viendraient présenter certains de leurs travaux à la Société d’Émulation. Nous y voyions beaucoup d'avantages. Pour eux d'abord. Ils acquerraient ainsi un peu d'assurance dans l'exposé oral. Pour nous ensuite. Nous avons grand besoin de nouer des liens avec les jeunes générations qui sont notre relève et notre avenir.