L’évolution des connaissances scientifiques sur la Baie de Somme et le littoral picard aux XIXe et XXe siècles

Conférence de M. Jean-Paul Ducrotoy, invité (The University of Hull, United Kingdom) 

 

Ancien Carmel d’Abbeville, 36 rue des Capucins, le mercredi 15 mai 2013.

Baie de Somme 1904
Baie de Somme 1904

Aujourd'hui, la Baie de Somme est connue pour ses richesses naturelles. C’est du moins la perception immédiate qu’en a le grand public. Cet écosystème n'a pourtant rien de naturel au sens commun du terme. Il a été fortement anthropisé au cours des deux derniers siècles. Quelle approche scientifique doit-on adopter aujourd’hui pour un site maintenant renommé et qualifié de Grand Site français ? Qu'en a-t-il été au cours des âges ? Comment la perception des premiers naturalistes a-t-elle évolué pour en arriver à la nôtre ?

C’est en tant que biologiste que cette tentative de décryptage d’une histoire des sciences naturelles sur le littoral picard est entreprise. En biologie, l'analyse phylogénétique consiste à utiliser les caractères, morphologiques ou moléculaires, des êtres vivants actuels, pour aboutir à un arbre retraçant l'histoire du groupe considéré. On a pu dire que la phylogénie consiste à prédire le passé à partir du présent, lui-même reflet du passé. C'est précisément la démarche qui sera expérimentée dans cette conférence.

Si prédire l’avenir est une entreprise assez risquée, retracer le passé n’est pas non plus une tâche facile. En effet, l'évolution des sciences ne suit pas une trajectoire linéaire, selon un mouvement mécanique que l’on peut prédire si l’on connaît ses lois et quelques paramètres. Comme tout processus historique, que ce soit l’histoire humaine, celle de la Terre ou celle du Cosmos, la marche des sciences est faite d’une suite de contingences particulières qui se succèdent et s’enchaînent de façon en partie erratique.



Clichés agrandissables